Document

   Etoile au Coeur 

Transition entre images

Francis Lalanne

 

 

 

Lalanne: Ode à l'esprit révolutionnaire

Mère Patrie

Extrait du livre album *Mère Patrie, Planète Mére*

 

 

Ode à l'esprit révolutionnaire

 

Au pied, au mât d'une même Arche, Au fou qu'il était en dedans, Ainsi parlaient l'Être qui marche Et la Lettre le précédant...

Ils furent d'abord vingt et cent
Prêts à verser l'encre et le sang
Au nom du peuple de la France ;
A ne vouloir être humiliés
Davantage, puis des milliers
A refuser trop de souffrance...

Le roi voulut les mettre au pas
Mais ils ne l'acceptèrent pas :
Ils ne voulurent se soumettre...
Et c'est au contraire le roi
Qui rendit au Peuple ses droits,
Et qui finit par se démettre...

Face aux tyrans et sans trembler
Le Peuple uni se prit la main ;
II réunit une assemblée,
Et proclama les Droits humains.

Mais sous le pont d'Apollinaire
L'eau a coulé, ô Mirabeau !
Et l'esprit révolutionnaire
A rejoint les rois au tombeau.

Lorsque des tyrans le contraignent,
Et le divisent ceux qui règnent,
Un peuple n'est plus que son ombre…
A cœur vaillant rien d'impossible :
Uni, le Peuple est invincible ;
II est la force, il a le nombre...

Le pouvoir n'est qu'une illusion
Si, abrogeant ses divisions,
Le Peuple montre l'espérance...
Le Peuple jamais n'est vaincu
S'il reste uni et convaincu :
Mais ce peuple est-il de la France ?

Ce peuple a-t-il encore en lui
Dans la ténèbre où tout s'en va
L'envie d'être un chœur qui se bat
Le cœur d'être un soleil qui luit ?
Que sous le pont d'Apollinaire
Coule la Seine, ô Mirabeau !
Que l'esprit révolutionnaire
Enfin ressorte du tombeau !

Il suffit à une nation
Pour résister à l'oppression
Et renverser tous les Louis XVI
D'avoir le Sixième Bureau
Qui de ses États généraux
Fait sa Révolution française...

Cette lumière est allumée !
Le livre n'est pas refermé !
Chacun peut suivre cet exemple !
Allons ! Enfants de nos aînés !
C'est au Peuple de gouverner !
La République nous contemple !

L'amour fait de l'Homme un héros !
La peur lui arrache les ailes !
Que l'âme lime les barreaux,
L'Homme alors s'évade avec elle...

Et sous le pont d'Apollinaire
Tant qu'elle coule et coule l'eau,
Ton esprit révolutionnaire
Aura sa chance, Mirabeau !

Le paradigme libéral
Et son paradis vertébral
Veulent imposer la Croissance !..
Mais ils sont déjà vingt et cent
Partout dans le monde, unissant
Leurs forces contre sa puissance...

J'entends le monde aller marchant
Contre le pouvoir des marchands
Et comme ceux du Jeu de Paume
Dire au roi vous ne l'êtes point :
C'est le Peuple ! Et levant le poing
Former en chantant le monôme !

Le temps est venu d'avancer
Contre la garde libérale,
En votant, de la renverser
Par la puissance électorale !

S'en vont les jours, Apollinaire !
Comme l'amour, et comme l'eau...
Mais l'esprit révolutionnaire
Demeure... et tous ses Mirabeau...

Ils étaient des gens comme nous
Qui pour ne plus vivre à genoux,
N'avaient que leurs valeurs morales !
Ils étaient des représentants
Du peuple mais pas pour autant
Des foudres de la joute orale...

Sans peur d'être des précurseurs,
Ils marchaient contre l'oppresseur
Avec foi et persévérance ;
Ils étaient le Peuple des gens
Contre le pouvoir outrageant :
Ils étaient le Peuple de France !

Ils étaient l'Assemblée plénière
Qu'il faudra reconstituer
Pour rendre au Peuple sa lumière,
Et son pouvoir de statuer !

Pour que du pont d'Apollinaire
Où le temps passe comme l'eau,
Un esprit révolutionnaire
Renaisse au nom de Mirabeau...

Si le Peuple choisit la vie,
Nous dit Aboul Kacem Chabbi,
Le destin devra lui répondre...
La nuit devra se dissiper,
Les chaînes et monts se briser,
Les hommes entre eux correspondre...

Je crois au Peuple, et en tout lieu,
Je crois en l'Homme comme en Dieu,
Je crois que rien n'est impossible...
Et qu'il suffit d'un coup de rage,
D'un peu d'espoir et de courage,
Pour atteindre l'inaccessible...

Je crois que sous le pont que forment
En se prenant la main les gens,
On ravive les eaux qui dorment ;
Et les idéaux se figeant...

Que c'est l'amour, Apollinaire !
Qui fondera l'ordre nouveau,
Et l'esprit révolutionnaire
Allons ! Enfants de Mirabeau !
Qui rendra le monde plus beau...

FRANCIS LALANNE

 

 

Documents associés :

   Lalanne: Je reste en France